En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. OK ×
eLigne France - Commerce internationale et services commerciaux - Russie & CEI & Europe

Le problème de l’incompétence financière des Russes


De nos jours, le problème de l’incompétence financière des Russes est tout aussi aigu que l’était le problème de l’analphabétisme au début de l’existence de la Russie Soviétique.


Dès 2007, le ministère russe des Finances a proclamé la nécessité de mettre au point un programme national de liquidation de l’analphabétisme financier en Russie, écrit le magazine Profil. Or, pour le moment, tous ces efforts se réduisent aux exposés faits à la population par des structures financières sur leurs services et les avantages de ces services.

Autrement dit, l’éducation financière est remplacée par de la publicité alors que les compétences financières ne se limitent pas aux renseignements concernant tel ou tel produit. Cette notion est complètement différente et son idée est de faire en sorte que les gens soient conscients et responsables en utilisant les possibilités offertes par des sociétés financières et des banques.

Or, pour le moment, le schéma est le suivant: les gens, séduit au début par l’accessibilité de l’argent, commencent à s’endetter sans penser à la façon de rembourser les emprunts. Ou alors ils investissent leur argent sans avoir la moindre idée du fonctionnement des fonds d’investissement et sans se demander où les banques trouveront l’argent pour payer les intérêts manifestement surélevés sur les dépôts. Résultat, en cas de problème, ce sont les financiers qui se font blâmer par les clients. La confiance de ces derniers envers les institutions financières chute, leurs dettes augmentent et ils font partager leur expérience négative à la jeune génération. De ce fait, nombreux sont les Russes qui cherchent à limiter leur recours aux services financiers et qui appliquent une stratégie assez primitive: à la moindre allusion aux couacs économiques, leur réaction immédiate est de transformer leurs économies en argent liquide, d’échanger ce dernier contre des devises étrangères et de se mettre dans l’expectative.

A l’échelle nationale, des compétences financières insuffisantes constituent un obstacle au développement du secteur financier, elles limitent les moyens et l’efficacité de la défense des droits des consommateurs et elles bloquent le passage vers un système des retraites basé sur la participation individuelle des gens. Par ailleurs, nombreux sont ceux qui se réfugient dans des activités semi-légales – par ignorance ou après avoir pâti des financiers véreux. Au lieu de contacter des banques afin de souscrire des crédits pour le développement de leurs entreprises, ces personnes mettent en gage leurs voitures et leurs appartements auprès de vrais usuriers.

Les autorités avaient fait preuve d’une politique intelligente pendant la crise récente. En diffusant des informations rassurantes, l’État avait, dès le début, fait comprendre à la population de quelle manière il envisageait protéger les dépôts des gens. Cette politique s’est avérée efficace. En tout cas, il a été possible d’éviter une fuite généralisée des épargnants qui aurait sûrement ruiné des banques en parfait état de marche. Toutefois, on ne peut pas vraiment considérer ces mesures comme un pas vers un accroissement des compétences financières de la population. Bien au contraire, c’est l’incompétence de cette dernière qui a entraîné l’État à entreprendre de telles démarches.

La seule conclusion est la suivante: l’État devrait créer un système unifié d’élévation du niveau de compétences en matière financière de la population, et il est évident que c’est dès l’école qu’il est nécessaire de commencer à inculquer aux gens des connaissances de base en la matière.



Publié le
Sujet: Dernières nouvelles


Tags Tags:
score moyen:0  votes: 0 

Prenez une seconde et evaluez cet article:
Excellent  Very Good  Good  Regular  Bad  Vous n'avez pas evalué correctement!
Connexion | 0 commentaires
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !
Votre Nom information nécessaire
Sujet information nécessaire
commentaire information nécessaire
information nécessaire

eLigne France © 2002-2016

Commerce internationale et services commerciaux - Russie & CEI & Europe